Moodlefairy va à Paris #mootfr14

Parler Moodle, travailler mon Français, passer quelques journées dans la Ville d’amour -qui pourrait résister? Pas moi! Normalement je ne vais aux moots que si l’on  m’invite à faire une intervention mais l’année dernière, le pitch de Luiggi Sansonetti avait été tellement amusant et persuasif que j’ai décidé  sur le champ de faire des économies et de m’inscrire. Et me voilà, mardi dernier, en route pour le dixième moodlemoot francophone à Paris. Et Luiggi a tenu ses promesses – y compris le soleil!

On a commencé mercredi matin avec le grand maître du moodle moot francophone, Nicolas Martignoni, suivi du grand maître de moodle en live Martin Dougiamas, au grand plaisir de tous les délégués. Et il a sans doute perdu compte du nombre de Selfies pris avec lui!  Jeudi, le grand maître de Mahara (et mon héros linguistique ) Dominique-Alain Jan, et une intervention surprise de Meredith Hanson de Catalyst UK (traduction  simultanée par Dominique – Respect!)

Il y a des moodlemoots partout dans le monde, chaque mois de l’année. Et ils ont tous un caractère unique. Pour le moot francophone, on passe  3 journées dans une université et les participants viennent principalement des universités (il me semble) En ce qui concerne les interventions, à Paris, j’ai beaucoup apprécié la qualité et la variété. Voici quelques remarques, sans ordre particulier:

  • l’esprit analytique et la sincérité – certains ont bien voulu partager les résultats de leur expérience avec Moodle, que cette expérience ait été bien reçue ou non;
  • la popularité du module « test » (quiz) – mais en même temps une certaine antipathie envers « l’ndication de certitude » et la pénalisation possible en cas d’erreur (un exemple, mais il y en a d’autres, tout aussi intéressants!)
  • le streaming – excellente  idée, très bien réalisée, mais néanmoins trop difficile de faire attention à deux interventions en même temps 🙂 Espérons que les interventions enregistrées seront bientôt en ligne.
  • les captures d’écran de cours actuels, ou même des connexions aux sites Moodle pour voir ces cours – fascinant et j’en suis très reconnaissante, mais une petite suggestion: il serait utile d’utiliser le zoom pour que nous autres myopes, puissions voir les éléments intéressants 🙂
  • le succès de notre MOOC Learn Moodle  – on en parle toujours. HQ ne va probablement pas refaire le MOOC, mais les partenaires Moodle sont libres de le faire, en effet, un MOOC Learn Moodle en italien (grâce au partenaire Moodle italien) vient  juste de terminer.
  • l’état de la  documentation francophone. Certains se sont plaints, mais qui en effet a contribué? Je m’en veux, personnellement de ne pas avoir contribué plus souvent à la documentation francophone (mais je ne suis pas payée pour ça) Pourtant, on n’est pas obligé de tout faire dès le début, parce que la documentation anglophone est assez compréhensive -si tout le monde traduisait une page déjà existante, on ferait bien des progrès…

Image

Mais – il ne s’agit pas que d’assister à des interventions! Les soirs, on s’est bien amusés aussi. Le cocktail de bienvenue – les tranches de pizza et de la bière – oh là là c’était un paradis anglo-saxon 🙂 Et la visite privée à la galerie de paléontologie – je n’ai jamais vu tant de squelettes, tant de monstres! On avait aussi la possiblité de visiter les jardins botaniques, mais pour cela il fallait sécher quelques présentations, et moi qui suis étudiante bien sage, je n’ai donc pas pu profiter de cette occasion. Un autre avantage: tout était « dans le quartier », le petit hôtel que j’avais trouvé, les bistrots où j’ai mangés, le campus Censier, le réfectoire…

J’ai aimé les défis:  mammouth, vermouth, moumoute-surtout quand ils étaient combinés!

Vendredi matin, j’ai fait une présentation  sur l’histoire de Moodle Il était une fois dans l’outback. La voici, mais sans musique ni commentaire:

Sur le plan personnel, merci aux canadiens qui ont bien toléré mes efforts de comprendre leur accent 🙂 Et merci à Joseph Rézeau d’avoir fait le voyage et de m’avoir donné le plaisir de retrouver « en présentiel » un Moodleur à qui je parle depuis plusieurs années. Et finalement  -un moot n’est pas un moot sans mojito – merci à Dominique, qui m’a offert un mojito juste avant mon départ.

Pour les photos, il y a une page Google Plus – moi qui n’arrive jamais à prendre de belles photos, je serai contente de voir les photos des autres participants 🙂

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s